Comment lutter contre les mauvaises herbes ? Comment lutter contre les mauvaises herbes ?
Au jardin, il est important d’éliminer les mauvaises herbes afin que celles-ci n’accèdent pas aux ressources dont vos plantes ont besoin pour bien se... Comment lutter contre les mauvaises herbes ?

Au jardin, il est important d’éliminer les mauvaises herbes afin que celles-ci n’accèdent pas aux ressources dont vos plantes ont besoin pour bien se développer. Au potager, les mauvaises herbes entraînent aussi une diminution de la qualité et de la quantité des récoltes. Pour lutter contre la prolifération des mauvaises herbes, trois options s’offrent à nous: les herbicides, les bâches pour couvrir les sols et les désherbeurs thermiques. Comment les choisir ?

Les bâches pour couvrir les sols

Cette technique écologique et passive consiste à couvrir les zones de culture avec une bâche en plastique ou en chanvre qui laissera passer l’air et l’eau, mais empechera la lumière d’atteindre le sol. Ainsi les mauvaises herbes, privées de lumière, ne pourront ni faire germer leurs graines ni se développer. Mais au fil des ans, les radiations solaires (les ultraviolets en particulier) vont fragiliser la bâche et finalement la rendre friable et inopérante. La durée de vie de ces bâches est de 2 à 4 ans en fonction de l’épaisseur et dela qualité choisie. Les bâches en chanvre ne sont pas sensibles aux rayonnements solaires et ont une durée de vie plus longue de 2 ou 3 ans. Pour faire pousser vos légumes (salades), fraisiers ou arbustes en utilisant la technique des bâches de couverture du sol, il suffit de percer un trou dans la bâche du diamètre du collier ou du tronc de votre plante. Le tour est joué! Votre plante aura la place de pousser et son environement immédiat sera recouvert par la bâche – fini la concurrence!

Les désherbeurs thermiques

Il s’agit d’exposer les mauvaises herbes des allées et des bordures à une intense chaleur sur une durée de 2 à 3 secondes: l’équivalent d’un très gros coup de chaleur. Cette exposition ne va pas brûler la plante mais simplement détruire sa structure cellulaire et vasculaire, entraînant sa mort complets (y compris les racines) en 3 jours. Les désherbeurs thermiques peuvent être électriques pour un usage occasionnel (et même servir à allumer le barbecue!) ou à gaz (bouteilles de propane ou de butane) pour pouvoir désherber des surfaces beaucoup plus grandes. Ce traitement thermique pour être efficace doit être renouvelé régulièrement en fonction de la repousse de la végétation.

Le glyphosate, le désherbant le plus utilisé

La majorité des herbicides non sélectifs contiennent comme principe actif du glyphosate. Cette molécule qui est un analogue de la glycine fait périr les plantes en bloquant leur synthèse protéique. Actuellement la majorite des agriculteurs et de jardiniers continuent de ne jurer que par ce désherbant. Mais, les herbicides à base de glyphosate sont-ils inoffensifs ? L’utilisation des herbicides à base de glyphosate est de plus en plus controversée. En effet, malgré leur efficacité imparable, un nombre croissant d’études scientifiques démontrent des liens entre exposition au glyphosate (ou à ses résidus, ou à ses adjuvants) et le développement de pathologies sérieuses (cancer, névropathies, parkinson…). Au-delà des risques pour les humains, le glyphosate présenterait un danger important pour la vie des sols, des milieux aquatiques et des batraciens. Le glyphosate s’accumulerait dans la chaîne alimentaire et finirait par contaminer notre alimentation (lait, produits céréaliers, maïs, soja). Les autorités sanitaires ont établis des seuils en dessous desquels l’exposition au glyphosate est censée être inoffensive. Mais comment ces seuils qui différent d’un pays à l’autre ont été établis?…et par qui (industriels ou scientifiques)?

admin

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *