Comment choisir sa pompe à eau pour puits ? Comment choisir sa pompe à eau pour puits ?
Il n’y a rien de plus gratifiant que d’avoir une maison autonome. Si vous avez déjà des panneaux solaires pour générer votre propre électricité,... Comment choisir sa pompe à eau pour puits ?

Il n’y a rien de plus gratifiant que d’avoir une maison autonome. Si vous avez déjà des panneaux solaires pour générer votre propre électricité, investissez maintenant dans un ou deux puits pour vous approvisionner en eau. Le forage effectué, misez sur une machinerie spécialement dédiée : la pompe à eau pour puits. Cette invention géniale vous évite de remonter l’eau avec une corde, un seau et la force de vos bras. Si cette machine vous séduit, découvrez dans les lignes qui suivent comment bien la choisir.

Les critères à étudier de près

Pour bien choisir la pompe à eau pour puits, il faut d’abord connaître la pression idéale. Cette valeur en bar indique la puissance de l’appareil. Plus elle est grande, plus il y aura d’eau remontée en surface. Le calcul s’obtient par la somme de la pression souhaitée et des pertes de charge sur le circuit de refoulement. A titre d’exemple, une remontée de 60 mètres demande au moins 6 bars. Pour y voir clair, vous devriez demander l’avis d’un technicien en génie hydraulique. Cet expert en adduction autonome déterminera la pression qu’il faut. Il vous demande quelques paramètres techniques, dont vos besoins en termes de volume d’eau. Pour un grand immeuble, il faut un débit important. C’est également le cas pour les exploitations agricoles. Les maisons de taille modeste ont un besoin plus raisonnable.
L’adéquation entre le débit de la pompe et la capacité du forage est aussi à voir. Si le puits ne donne que 2000 litres d’eau par heure, une machine remontant 10 000 litres dans le même temps serait inutile.

Tenir compte de la hauteur totale de la colonne

La hauteur de refoulement est déterminante dans le choix d’une pompe à eau pour puits. Cette machine hydraulique est indispensable à partir de 7 mètres. Pour une hauteur de refoulement de 20 à 30 mètres, la remontée peut devenir pénible à cause du poids. Afin d’éviter le retour, il faut que la pompe à eau soit délivrée avec un clapet destiné à cet effet. Ce dispositif doit être placé à 15 mètres en partant du bas de votre système hydraulique. Pour un pompage de plus de 30 mètres de haut, les clapets antiretour sont à mettre à un intervalle régulier de 25 mètres. Autre chose, le système de refroidissement est également à voir sur une pompe à eau pour puits. Une chemise destinée à cette fonction doit obligatoirement se trouver sur le système. Enfin, le nombre de turbines est un indicateur déterminant. En effet, cette roue à aubes se charge du travail grâce à un moteur électrique. C’est la pompe monocellulaire. Pour les configurations de pompage les plus difficiles, il faut parfois plusieurs turbines mises bout à bout. Cette technique améliore l’aspiration et offre un débit supérieur. La technologie multicellulaire reste ce qui se fait de mieux en matière de mécanisation de puits.
Bref, le choix d’une pompe à eau pour puits est choisi selon plusieurs critères. Pour les profanes, cela peut être une tâche complexe. Se faire conseiller par un expert est donc la meilleure des solutions.

admin

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *